Le Monde D'entre Deux
Bienvenue a toi, Invité !
Toutes les races se rencontrent dans ce Monde libre .
Si tu est ici, que ce sois pour étudier, t'amuser, ou quoi que ce soit d'autres : tu est le bienvenue !

Bonne visite en espérant te connaitre parmi nous,

Le Staff



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission d’espionnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natacha Arthmaella Maoly
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 808
Argent : 73
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 21
Localisation : Devant la porte principale, prête à me transformer en Bisounours avec qui viendra me voir _o/

Feuille de personnage
Objet magique & Pouvoir: Je suis d'un niveau basique pour la Magie, mais j'ai tout de même les Bases pour faire mon métier de Sorcière/Sortcelière ( Pouvoir donné spécialement au Prof' ). Je suis aussi Métamorphe, mais différente. En effet, mes gènes on transformés ce pouvoir ce qui fait que je peux me transformer en n'importe quoi ... Même si, plus ce en quoi je me transforme est gros, plus je suis fatigué, et les quatre éléments me fatiguent particulièrement. J'ai choisi la Voie des Marchombres, et y avance depuis des millénaires. J'ai ma Greffe, et suis Maître Marchombre à la recherche d'un élève qui me conviendrait depuis très, très longtemps... Pas d'objet magique, mes couteaux ma greffe et mon superbe sabre me suffisent... Ainsi que Synlya, ma panthère des neiges, mon Familier !
Relations:

MessageSujet: Mission d’espionnage    Dim 13 Avr - 19:32

[Voilà commencement d'un Rp de Luna et moi, mais tout le monde est libre et encouragée ( fortement encouragé !) et suivre le mouvement. Faut pas hésité à me dire si c'est pas bien je suis vraiment rouillée. ^^" Ah vi et puis je pense pas me servir de mes pouvoirs de Métamorphe parce que sinon je trouve que ça devient beaucoup trop facile, disons que j'économise mes forces Wink Enjoy ! ]

C'est l'après-midi. Il fait beau, il fait chaud, tout le monde jouent et s'amusent sous cet éclatant soleil... Enfin, je suppose, m'étant astreinte moi-même à une mission d'espionnage. Comment ai-je pu en arriver là ? Tout simplement grâce à quelques constats reçus indiquant de forts déplacements répétés vers le centre de la forêt, où je suis actuellement, tapie derrière un arbre abattu. J'attends le signe de cette agitation, à lieu et l'heure indiqué, enfin, l'heure est maintenant dépassée de... une heure et demie. Je m'apprête à pousser un gros soupir, quand un cerf passe tranquillement. Bien sûr toute personne l'aurait ignoré et exprimer son profond ennui comme j'allait le faire, mais étant une paranoïaque renommée, je me tasse derrière la souche, et guette en m'inventant quelques plans de secours s'il s'agit d'un métamorphe. Seulement, l'animal me vois immédiatement et pars tranquillement. Soit, je me retrouve avec trois nouvelles infos : Premièrement, ce n'est certainement pas un métamorphe, qui aurait agi autrement, j'en suis sûr ; deuxièmement, heureusement pour ces animaux que la chasse est interdite parce que partir en me tournant le dos mâchant tranquillement son herbe, ce n'est pas franchement ce que j'appellerais un animal alerte ; et troisièmement surtout : je suis visiblement pas faite pour tout ce qui est espionnage.... Ce doit être à cause de mes yeux bleus qui me rende si repérable même dans le noir complet, ou bien cette mèche dorée qui étincelle au moindre rayon de soleil... Zut ! je n'y avais même pas pensée, voulant garder ma mission secrète.

D'une humeur encore plus maussade je partis à grand pas, avant de m'arrêter une nouvelle fois : quelque chose arrivait, et cette fois ce n'était pas un animal. D'un bond je grimpa dans l'arbre et attendis. Un mage, je dirai à son bâton et sa barbe ridicule soi dit-en passant, tout en noir passa sous mon arbre. Au moins je ne me serai pas déplacé pour rien, il y a bien de l'agitation ici. Bien évidement, en Marchombre expérimenté que je suis, il se trouva deux minutes plus tard tout en haut de ce cher arbre, assommé et... Tout nu.

Et ce fut donc d'une humeur beaucoup, beaucoup plus heureuse que je me mis à la recherche de complices possibles, des habits de mage sous le bras. Je sais ce que vous allez dire : pourquoi elle ne les mets pas, cet imbécile qui se parle tout seule ? Déjà parce que rien qu'à l'odeur, ce type devait venir faire quelque chose de très important, d'une importance telle qu'il a dû marcher pendant une semaine en plein soleil sans se laver, et j'avoue ne pas vouloir tester ce parfum sur mon sublime corps - pour ceux qui l'aurait oublié, en plus d'être paranoïaque je suis d'une modestie à toute épreuve. Et puis la chaleur actuelle commençait à devenir assez dure à supporter alors que j'avait beaucoup allégé la masse de tissu habituelle que je mets - autant par souci de température que par discrétion.
Donc je disais je partis, chantonnant, à la recherche d'autre mages à dépouiller, les habits puants et noir du premier avec moi. Malheureusement au bon d'un bon laps de temps, je me perdis dans la forêt. Il faut vraiment que je fasse une carte un jour, au passage. Je grimpa donc le plus haut possible pour avoir une vue d'ensemble, et me retrouva sur une charmante colline que je connaissais bien. En effet, c'est le seul point visible de la forêt depuis le Château ou tout autre endroit, et c'est également là où est le plus grand arbre que je n'avais jamais vue de ma vie. On prétends même qu'il y a dans cet être gigantesque une pierre, un Coeur le coeur des arbres. Je ne sais pas plus si c'est vrai que c'est le plus grand arbre de ce monde, que si cette pierre existe, j'avoue que jusque là mon travail au Château m'avait suffit. Je posa délicatement ma main sur son tronc gigantesque, lorsque j'entendis encore du bruit, pour la troisième fois de cet après-midi, et ce ne fut pas un animal, pas un mage, mais une véritable troupe de gens en noirs qui arriva. Plus rapide qu'une ombre, je grimpa dans ce magnifique spécimen agrémentant ma montée de "Pardon !" chuchoté dès que je m'appuyait sur ces branches.
Ils était vraiment nombreux. En fait, tellement nombreux que quand je vis leurs nombres je sursauta... Et manqua de tomber juste devant eux. Ravalant une exclamation horrifié par cet idée, je me rattrapa à l'arbre par une main. Main qui glissa, glissa, et finit par lâcher.

Voici comment je me retrouva visible sûrement hors de la Forêt grâce à cette mèche dorée qui pendait désormais en plein soleil, retenue bizarrement tête en bas par un pied coincée dans une branche, devant une troupe de gens aussi puants que celui assommé plus tôt dans l'après-midi, qui j'espérais ne s'était pas réveillé avertir ces copains ici présent - pour tout dire je pense que vu comment je l'ai placé, une fois réveillé il devrait tomber de l'arbre, ce qu'il l'assommera à nouveau... Cruel certes mais cette technique a largement fait ses preuves.

[Voili voilou, je me répète je le sais mais je sens que mon texte est tarabiscoté, doonc si quelque chose va pas faut me le dire hein hésitez pas ! Bon Rpg mes p'tits choux à la crème ¤ ]


Merci Liz' ♥:
 

Une question Invité ? Envoi moi un Mp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonde-d-entre-deux.monforumgratuit.com
Cléo Astaroth Londor
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 14
Argent : 11
Date d'inscription : 01/05/2013

MessageSujet: Re: Mission d’espionnage    Lun 14 Avr - 15:50

Je m'ennuie. Oui, vous savez, c'est obligé. C'est le moment où l'on s'ennuie tellement qu'on espère que n'importe quoi arrivera comme une bagarre, une colle ou quoi que ce soit qui fasse bouger le monde. Bien évidemment, je pourrais me débrouiller pour que ça arrive mais je préfère attendre, c'est moins fatigant. Du coup, ça doit bien faire quatre heures que j'attend que quelque chose se passe et c'est bien long. Surtout que, posée comme je le suis au milieu de la cour, il n'y a pas grand monde pour venir me parler alors qu'il y a cours. Il faut dire que ça ne m'intéresse pas vraiment et beaucoup trop de personnes me fixent pour leur propre bien. Oui, j'ai un oeil un peu étrange, et j'ai l'air étrange aussi, mais ce n'est pas une raison de me regarder comme ça non plus, je vous jure. Bon évidemment je ne me gêne pas pour le faire aussi et souvent sans raison mais tout de même, ce n'est pas comme si ils ne savaient pas que je fais partie du Mal. Mais bon passons. Donc, je cherche désespérément quelque chose à faire. Alors je ne vous dis pas ma surprise quand je vois passer la directrice. Oui je vous le jure, et d'après ce que j'en ai vu, elle est pressée et essaie de se cacher. Ca m'a bien fait rire sur le moment d'ailleurs. M'étant dit qu'il pourrait y avoir de l'agitation, je me suis levée et je la suis maintenant.

Bon, ce que je n'avais pas prévu c'est que notre chère directrice irait dans la forêt. La chaleur y ait encore plus étouffante que dans la cour à cause de tout ces arbres. Déjà peu vêtue, je réduis pourtant autant que possible mes vêtements, et tant pis pour la discrétion. Je ne sais pas ce que fait la directrice, mais, moi, je ne fais que la suivre. Bien entendu, ça devient bizarre lorsqu'elle décide de se cacher derrière un tronc au sol. Je dois me retenir de rire, parce que l'image est assez hilarante en vrai. Mais pour faire bonne mesure je m'adosse à un arbre non loin et attend je ne sais quoi comme elle. Mais l'attente est vraiment très très trèèèèèèès longue. Je ne sais pas précisément combien de temps mais je suis sur le point de m'endormir quand un cerf s'approche pour repartir aussi vite. Je réprime un profond soupire lorsque j'entend du bruit que ma proie, la directrice, a aussi entendu. Je ne vous dirais jamais à quel point j'ai eu peur lorsqu'elle est rapidement montée à l'arbre derrière lequel je suis. Bien évidemment l'homme qui ressemblait drôlement à la caricature d'un magicien a dû avoir beaucoup plus peur que moi, du moins tant qu'il était conscient.

Un large sourire étire mes lèvres après cela. Voilà qui allait devenir intéressant. Je la regarde partir je ne sais où sans la suivre pour le moment, mais je suis certaine de pouvoir la retrouver. A l'odeur déjà. Les vêtements qu'elle a subtilisé au vieillard empestent abominablement. Et puis j'ai l'habitude de la chasse, les Limbes et AutreMonde sont vraiment dangereux mine de rien. Je laisse vagabonder encore un instant mes pensées à l'idée des trophées que j'ai pu rapporter puis me lance à la suite de la directrice. Bon, je me suis vite rendu compte qu'elle est perdue lorsqu'elle est passé trois fois devant le même arbre. Franchement, si elle ne connaît même pas le terrain de son école comment peut-elle faire du bon travail, je vous le demande. Mais bon, ça ne fait rien puisqu'elle trouve finalement une colline avec une sacrée vue d'ensemble je dois dire. Et un arbre gigantesque aussi. Du coup, je laisse échapper le "Whoo !" d'émerveillement. Même si je suis habituée à l'environnement spécial des Limbes et encore plus d'AutreMonde, je ne m'attendais pas à rencontrer un tel géant ici !

Mais ma surprise passe vite quand j'attend du bruit. Sur le qui-vive je cherche sa provenance et me détend en voyant la directrice escaladait l'arbre. Même si je suis sûre qu'elle ne pourra pas me voir avec l'épaisseur du feuillage, je m'aplatis tout de même contre le tronc. Ce qui n'était pas une bonne idée finalement puisque je me dépêche de changer de cachette en voyant un bon groupe d'hommes habillés comme le vieillard arriver. Immédiatement, mon air détendu me quitte et je ressemble vraiment à un prédateur, peut-être un reste des formes des vieux démons dans l'ADN, mais bref. Il est clair et net que ces hommes n'ont pas de bonnes intentions ou alors ils les cachent très bien. Evidemment, je n'avais pas pensé que la directrice pourrait tomber alors qu'elle est connue comme étant une excellente Marchombre, mais c'est pourtant ce qui arrive. Et, le rattrape est spectaculaire, tellement que j'en tombe moi même par terre, en essayant de retenir un effroyable fou rire. J'hésite entre l'aider ou regarder comment elle va se débrouiller. Au final, je me place au sol de façon à ce que l'on ne me remarque pas mais aussi de manière à pouvoir réagir vite. Et dire que je pensais m'ennuyer aujourd'hui !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna N. Jones
Professionnel
Professionnel
avatar

Messages : 476
Argent : 74
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 21
Localisation : Là ou on défend la cause homosexuelle o//

Feuille de personnage
Objet magique & Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Mission d’espionnage    Lun 14 Avr - 18:39

J'ouvre les rideaux , à en jugeait la hauteur du soleil dans le ciel , on doit se situer vers midi.Et moi je suis là , même pas prête , à essayer de dompter ma crinière qui me fait ressembler a Mufasa , malheureusement pour moi , m'a brosse est resté coincée dedans , bref il faudrait peut-être coiffé tout ça.

Après environ une heure , je suis quasiment prête , brushing (fait) , douche (fait) , il ne manque plus que ma tenue et mon maquillage , bien que ce dernier n'est pas nécessaire puisque je suis d'un naturel sublime. Il me semble qu'aujourd'hui sera un jour ensoleillé et chaud , j'opte donc pour une magnifique robe , longue ,noire avec un beau décolleté bien évidemment , mais cette robe est aussi ouverte et laisse donc voir mes jambes d’athlètes , récemment attaquer par ma cire. Un coup d'eye-liner et un rouge a lèvre rouge pourpre et c'est par...J'ai faillit oublier mes talons de quinze centimètres , noir et laissant apparaître mon pied dépourvus d'orteils (ne vous inquiétés pas pour eux , ils sont justes cachés par le bout de la chaussure , arrondis bien sûr).
Bref , après une longue préparation il faut bien qu'elle sert a quelque chose. Je décide donc d'aller faire un tour sur le toit du château pour essayer d'atteindre mon nirvana dans la sérénité la plus extrême , bercée par l'assaut du vent.

Dans un silence presque religieux , je m'élance dans le couloir du château menant aux escalier qui donne sur le toit. Mes talons frappent le sol d'un pas assuré , ma démarche aussi bien féline que féminine défie toutes ces filles qui défilent sur des podiums. Enfin , j'arrive dans les escaliers , étroit certes , mais une atmosphère intrigante y règne , on se croirait dans un château hanté dont le grenier est infesté d’événements paranormaux, Mais non , au bout de cet escalier , il n'y a que l'air et le silence , ce silence cherché , convoité , apaisant , unique , et si gênant , pesant et ennuyeux à la fois.
Comme prévu , le calme et la sérénité sont au rendez-vous. Ma robe et mes cheveux volent en arrière et me donne un air de modèle pour les pubs. Je décide de m’accouder au rebord et de regarder Cléo qui se trouve à l'extérieur , ici la chaleur n'est pas aussi prenante , certes elle est là , mais elle est très supportable. Une idée me vient à l'esprit , qui est normalement interdite dans l'enceinte du château , mais on est sur le toit non ? On est donc à l'extérieur.

Je sors donc mon fume-cigarette en platine incrusté de diamant mesurant vingt pouces , taille opéra donc , delà , j’attrape une boite en argent qui est elle ,aussi, incrustée de pierres précieuses : Saphir , Rubis , Diamant , Émeraude , et bien d'autres. La particularité de ces pierres est que réunis comme elles le sont , elles forment une image , une image chère a mes yeux , elles représentent l'endroit ou j'ai grandi et vécu durant mon enfance. De cette boite , je prens délicatement et gracieusement de mes ongles de cinq centimètres , noires pour aller avec mes escarpins et ma robe , une cigarette. Le fume-cigarette en bouche , j'allume ma cigarette à l'aide de mon briquet argenté et rectangulaire , après la première bouchée , je vis quelque chose qui m'intrigue beaucoup.

En effet , je viens de voir Natacha partir dans la forêt le plus discrètement possible , mais digne d'un chat perché sur un meuble haut , je voit tout et ne rate rien des yeux. Même si j'ai l'habitude de voir notre directrice faire des actes les plus étranges les uns que les autres , je ne l'avait jamais vu vêtue de la sorte. Mais ce qui me convaincu de la suivre était le fait que Cléo l'avait elle aussi suivit , j’entrepris donc de descendre de mon perchoir et d'aller chassées mes proies.Je descendit les marches plus vite que je ne les avaient montées , arrivée dans la cour de l'école , je me précipita vers la forêt.

Arrivée sur le sentier très escarpé , je chercha Natacha ou Cléo du regard. Personne a l'horizon , je m’apprêta a rebrousser chemin quand je vit en dehors du chemin des buisson et des herbes aplatit. Je regarda le chemin puis mes talons et maudit Natacha si ils leurs arrivaient la moindre chose , il faut dire que ces hauts talons m'avaient coûté une petite fortune , bien que j’étais assez fortuné pour me permettre des folies. J'entrepris donc une excursion forestière à travers les arbustes , les buissons , les arbres fruitiers et feuillus , les conifères et préspermaphytes , plantes grimpantes et quelques monocotylédones. Après quelques temps dans la forêt a rencontré toutes sortes d'animaux et plantes fantastique , j’entendis un bruit , non pas un mais plusieurs , des bruits de pas , on aurait crut des humains marchant a l'unisson d'un pas décidé. Je me mit à la recherche de la provenance de ces bruits pensant qu'ils appartenaient à Cléo et Natacha.

Je ne du attendre que quelques minutes avant de retrouver le sentier , je me mit alors a les appelées a voix hautes , sachant que je pouvais effrayé quelques oiseaux et autres animaux sauvages. tout d'un coup le silence était de nouveau présent , comme si les bruits de pas s'étaient volatilisés . Par réflexe je me retourna et poussa un cri d'effroi en voyant une ordre de personnes vêtues de noires , leur odeur étaient tellement fortes et nauséabondes que j'eus un haut de cœur. Je ne sais pas comment l'expliquer , mais ces individus ne m'inspirer , mais alors pas du tout confiance , peut-être leurs airs de sectes noires voulant anéantir toutes formes de vies et de beautés terrestres.
Malheureusement pour moi , mes craintes allaient s'avérer vraies.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha Arthmaella Maoly
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 808
Argent : 73
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 21
Localisation : Devant la porte principale, prête à me transformer en Bisounours avec qui viendra me voir _o/

Feuille de personnage
Objet magique & Pouvoir: Je suis d'un niveau basique pour la Magie, mais j'ai tout de même les Bases pour faire mon métier de Sorcière/Sortcelière ( Pouvoir donné spécialement au Prof' ). Je suis aussi Métamorphe, mais différente. En effet, mes gènes on transformés ce pouvoir ce qui fait que je peux me transformer en n'importe quoi ... Même si, plus ce en quoi je me transforme est gros, plus je suis fatigué, et les quatre éléments me fatiguent particulièrement. J'ai choisi la Voie des Marchombres, et y avance depuis des millénaires. J'ai ma Greffe, et suis Maître Marchombre à la recherche d'un élève qui me conviendrait depuis très, très longtemps... Pas d'objet magique, mes couteaux ma greffe et mon superbe sabre me suffisent... Ainsi que Synlya, ma panthère des neiges, mon Familier !
Relations:

MessageSujet: Re: Mission d’espionnage    Mar 15 Avr - 0:26

Bon, analysons rapidement la situation : je suis pendue par un pied la tête en bas, par la branche de ce foutu - mais magnifique - arbre, près d’énormément de petits bonshommes tout noirs, et je viens d'entendre une voix que j'aurai jugée d'une personne que j'apprécie, avant qu'elle ne réussisse à se faire repérer de cette troupe de puant pas beaux, ainsi que de faire repérer ma pauvre petite personne suspendue ainsi qu'une élève du Château, me semble-t-il... Élève que je n'avais d'ailleurs pas entendue me suivre ! Sérieusement, cette chaleur a dû me monter à la tête et quand je vois la dangerosité de cette situation, je vais devoir laisser mon côté Marchombre me guider pour la suite.
C'est ainsi que d'une acrobatie, je remonta mon buste de façon à me tenir de mes mains à cette branche et retira mon pied, avant d’atterrir souplement et silencieusement sur le sol. Et c'est là que cette idée qui m'avais fait tellement rire - laisser le mage courir tout nu dans la forêt à la recherche de ses loques puantes - devint tout à coup très utile : en retenant ma respiration un moment - et je n'exagère pas, respirer à plein poumons ses choses et votre cerveau est anesthésié pour un bon bout de temps !-j'enfila ses vêtements noirs et essaya tant bien que mal de m'intégrer à cette masse d'encapuchonnés. Ce qui finalement n'était pas si difficile, quand on les voyais s'agiter à la recherche de Luna et de nous deux. Je dis bien nous deux, car la jeune fille était à quelques mètres de moi et je me débrouillais pour la garder dans mon champ de vision, évitant de lui montrer que je l'avais vu - pour ne pas éveiller les soupçons et également parce que je ne suis pas sûre d'avoir appréciée son fou rire pendant que je me dépatouillais avec mon arbre... De cette manière, en cherchant une certaine elfe brune je surveillais la troisième personne de notre trio de chanceuses. Au cas où quelqu'un se fasse avoir, je commença tout de même à préparer mes dagues, les repositionnant dans les manches de ma nouvelle tenue, entre autres. Je ne laissa que mon fidèle sabre, mon sublime Kodachi dépasser de mon dos, dont la pierre du manche était sûrement la seule chose visible hormis mes deux - superbement magnifiques en passant - yeux. Je devrai peut-être mettre des capuches plus souvent lors de mes missions moi...

Enfin bref retour à la réalité lorsque je reconnus soudain de sous sa capuche celui qui me semblait être vraisemblablement le chef. Et cette découverte me fit pâlir un peu plus que je ne l'aurais pensé... Ce n'était pas moins que Rick le Sanguinaire, le plus connu des voleurs et des malfrats. Il ne se déplaçait que pour les choses de très, très grandes valeurs, et habituellement personne ne disais rien que ces opérations, le résultats de ces vols ne se faisait savoir que par la réputation de l'objet en question, donc mon ancien ami Rick ne sortait lui-même que pour du légendaire. Je sens que cette légende de pierre dans cet Arbre, j'aurai mieux fait de m'y intéresser plus tôt moi... D'autant plus que je savais bien que personne pas même ces hommes de main ne revenaient de ces opérations, alors trois intruses... Visiblement ce n'est pas le cas de cette petite troupe, pourtant je suis aussi sûre de ce fait que le fait que le chef de ces voleurs a le corps le plus sex... Je crois que je m'égare encore.

Et c'est alors qu'en parfait scénario chaotique que mon regard croisa celui de Nick, qui se troubla - à ma grande délectation je l'avoue - pendant qu'un homme nu que j'avais laissé dormir tranquillement arriva sur moi, et qu'un grand silence se fit. Au moins on pourra dire que l'attention aura été détournée !
-Franchement mon chéri, dis-je au grassouillet en repoussant son corps poisseux du bout des doigts, quel manque de politesse alors que je t'ai laissé si gentiment dormir !
Voyant pas mal d'objets pointu pointer vers moi, je retira vivement ma cape et lâchant notre nudiste arriva d'une souplesse qui ne pouvait être que Marchombre derrière Nick. Mon sabre sur sa gorge je dis d'une voix assez effrayante, bien que j'en suis sûre bien séduisante, comme toujours :
-Le premier qui entame le moindre geste, et je serai obligé d'entailler profondément sa gorge, ce qui serait tout même un véritable gâchis de gâcher un corps pareil, vous ne croyez pas ?
Je vais passer pour plus folle mais comme ca fait longtemps que je le suis, je ne broncha pas. J'avais une très vielle affaire à régler avec celui-là, et je peux paraître bien des choses horribles, mais rien n'est aussi horrible qu'une de mes vengeance...
[Valààà ca devrait être bien et moins confu que mon premier post j'espère X) désolée c'est vraiment court je vais me rattraper la prochaine fois promiiiiis ! ]


Merci Liz' ♥:
 

Une question Invité ? Envoi moi un Mp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonde-d-entre-deux.monforumgratuit.com
Cléo Astaroth Londor
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 14
Argent : 11
Date d'inscription : 01/05/2013

MessageSujet: Re: Mission d’espionnage    Dim 27 Avr - 0:10

Bon, résumons vite fait comment je me suis débrouillée pour me retrouver les fesses dans l'herbe, morte de rire. En fait je m'ennuyais, ça je m'en souviens bien. Puis j'ai vu passé la directrice, pas discrète du tout soit dit en passant. S'en est suivie une très longue attente de plus d'une heure, ça j'en suis certaine, juste pour croiser un cerf et un vieux mage puant. Je ne vous dis pas ma joie à ce moment. Ironie bien sûr. Bien entendu cela voulait dire que d'autres devaient se cacher pas loin, ce qui s'est avéré exact. J'espère juste ne pas m'être faite repérée en ayant explosé de rire, assez silencieusement pour ma plus grande fierté, en voyant notre chère directrice se cassait la figure de l'arbre qu'elle escaladait. Voilà comment j'en suis arrivée là. D'ailleurs ma petite mise au point a permis à la directrice de se déloger des branches et à une élève d'arriver devant la troupe en noir. Son visage me dit quelque chose en plus. Ah oui ! Je ne l'aime pas trop parce qu'elle se la pète. Comment ça moi aussi ?! Oui bon d'accord, mais ce n'est pas une raison pour qu'elle le fasse aussi, ou alors elle me copie ! Pas possible je suis inimitable. Et puis regardez la ! Quelle idée de mettre de tels airbags à une gamine ! J'inspire profondément, il faut que je me calme et revienne à la situation présente, je réglerais mes comptes avec la Barbie plus tard.

Je me redresse, prenant instinctivement une position de prédateur au sol pour rester cacher des hommes. Pourquoi pas de la directrice ? Parce que je me doute qu'elle m'a vu maintenant. Mais ce n'est pas important tant que les autres ne le savent pas, j'ai ainsi toujours une chance d'intervenir soit pour partir, soit pour aider quiconque en difficulté. Oui, je me sens héroïne dans l'âme de temps en temps, mais ne vous y habituez pas trop c'est juste parce que j'aurais la chance de blesser des gens sans que l'on m'en veuille après. Pour l'instant, je continue d'occuper mon rôle de spectatrice car la directrice a décidé de se faire passer pour l'un des encapuchonnés, et à vrai dire, elle a la classe comme ça même si elle doit être au bord de l'asphyxie. Quant à l'autre bimbo, je m'en moque assez à vrai dire mais je garde tout de même un oeil sur elle juste au cas où. Et vu la tête de la dirlo, les choses n'étaient pas prêtes de se passer calmement. Même si au bout d'un moment j'ai cru voir un peu de bave au coin de ses lèvres. Surement une hallucination, ou pas. Celui qui semble être le chef a l'air assez canon, et dangereux. Juste pour m'amuser je pourrais aller m'y frotter, mais il y a un peu trop de monde pour ça. Bref, retour à la réalité, il faut que je calme mon imaginaire débordant. Il faut d'abord que je me rappelle que je suis en danger, ainsi que d'autres personnes accessoirement.

Bien évidemment, c'était sans compter sur le vieux que la brunette avait attaqué plus tôt et qui avait décidé d'apparaître maintenant en voulant se venger. La situation dégénéra singulièrement en conséquent. Et je dois dire que je m'attendais à plus de self-contrôle de la part de la directrice. Mon opinion sur elle a vite changé lorsqu'elle s'est décidée à menacer le chef. Je me suis d'abord dit "Ouah, la classe, elle a pas peur !" puis "Mais elle a pas intérêt à me l'abîmer je compte jouer avec, moi !". Oui mes priorités dans la vie sont différentes de celles de gens normaux. En attendant, ces idiots se sont vachement éloignés de moi. Je soupire, je n'ai pas le choix. J'utilise discrètement ma magie pour me vieillir et être habillée moi aussi d'une cape noire. Une légère illusion, tellement légère que mon oeil reste bien identifiable mais je n'ai pas envie de me faire repérer. Je sors un sabre d'une de mes poches et le pointe vers la brune. Comment ? Une illusion aussi ? Mais ça va pas dans vos têtes ! Si je vous dis que je suis une prédatrice ce n'est pas pour rien, le nombre d'arme que je garde constamment sur moi est impressionnant, principalement parce qu'elles sortent presque toutes de mes poches. J'ai assez bien copié le système des robes autremondiennes et j'en suis assez fière. Mais revenons à nos encapuchonnés. J'attend de voir l'évolution de la situation maintenant, surtout que la dirlo a l'air prête à lui trancher la tête même si bien évidemment ça risque d'être compliqué.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna N. Jones
Professionnel
Professionnel
avatar

Messages : 476
Argent : 74
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 21
Localisation : Là ou on défend la cause homosexuelle o//

Feuille de personnage
Objet magique & Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Mission d’espionnage    Ven 16 Mai - 19:08

J'étais complètement désespérée , une journée qui s'annoncer radieuse et paisible venait de se transformer tout d'abord en une excursion en forêt avec des talons hauts , qui ne m'avait pas plus à la base , puis par une rencontre avec des gens quelques peu...étranges. Et si ce n'était que ça. Mais non. Notre chère directrice qui se prend les pieds dans les branches s'est elle-même prise pour une détraquée puis pour une kamikaze , et c'était sans compter sur l'intervention de l'autre folle prénommée Cléo qui devait surtout trouver du plaisir dans le fait de découper en rondelles des fous. Alors j’essayai d'apaiser l'atmosphère , déjà imposante à cause de l'odeur , en sortant des questions rhétoriques , philosophiques et tout ce qui pouvait me faire gagner du temps. J'ai eu comme réponse une boule de feu frôlant mes cheveux. Mes cheveux. Mes Che-veux.

Autant vous dire , je suis rentrée dans une colère noire , on ne touche pas a mes atouts physique. Et je vous interdit de sauter sur occasion pour dire que je suis idiote. Derrière ces bonnets D , il y a un cerveau. Alors dans ma grande sagesse et intelligence je me mit a les insultés de tous les jurons , les maudissant et les énervant. De toutes évidences , ces êtres aussi abominables qu'affreusement laids et puant ne pouvait résister à mon courroux. Sauf que j'avais un seul moyen pour en venir à bout , et celui-ci n'allait pas plaire a Natacha.

Je commença a lancer une incantation et un sac apparut , il as la même capacité que celui d'Hermione , en fouillant a travers , je sorti un grimoire assez usé. Un grimoire que j'avais volé. A Natacha. En même temps , elle ne fait jamais vraiment attention à ces livres. La seule chose de marqué était « Attention , ce livre renferme des sortilèges puissants et dangereux. » , comme si elle allait mettre que c'était un livre pour enfants. Après avoir feuilleter des pages sur différents cataclysme que causerait certains sortilèges , je tomba sur un refermant « Les esprits de la forêt ». Ça ne pouvait pas être bien méchant de toute manière.

Après plusieurs inspections , j'aurais put récitait la forumule simplement avec ma main placée au dessus , sauf que ma baguette rendra le programme moins long. Alors je commença à réciter l’incantation latine : « Te rogavi, silvae spiritu. Venerunt aliquam fines tueri. Aufer scandala stantem in via tua. Libera odio viae latere tuo mille, et depopulati sunt omnia, in via tua”

Suite à l'incantion , le grimoire se mit à volé , un cercle se déssina sur le sol encerclant ainsi le livre de sortilèges. D'un coup , trois racines sortirent de la double pages pour percuter le sol dans un tremblement de terre féroce. Ensuite , les arbres se mit à s'agiter et trois créatures étranges se détacha de l'écorce. Il état fait de racine et de feuille , de mousses et de cavités. Il n'avait aucun aspect humains et n'aspiré aucune sympathie envers moi. Au contraire , il voulait détruire tous sur leur passages.

« Natachaaaa ! Je crois que j'ai fait une connerie ! » dit-je en souriant bétemant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission d’espionnage    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission d’espionnage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao
» [Mission A - Espionnage à Kumo]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde D'entre Deux :: RPG :: Espaces Rpg :: Le Château :: La Forêt-
Sauter vers: